Parcs + Plein Air

Les berges de Kingston ne font peut-être pas preuve de beaucoup de trafic durant les mois les plus froids, mais une fois que le printemps et l’été reviennent, l’une des attractions les plus populaires de Kingston reprend vie!


Longues de 8 km, les possibilités sont sans fin! Vous pouvez monter à bord d’un autobus pour une visite, jouir d’une croisière en navire dans les 1 000 îles, ou profiter d’un voyage gratuit à bord du traversier de la Wolfe Island! Ne sous-estimez pas non plus une balade paisible le long du sentier des berges ou le long des rues de Kingston! Jouissez des édifices historiques et offrez-vous une pause par la suite dans l’une des nombreuses terrasses du centre-ville pour une boisson rafraîchissante tout en admirant la vue sur le Lac.


Une vue apaisante à admirer.


Considérez les berges comme étant une occasion de découverte par soi-même et d’un débouché pour le divertissement. Que vous vouliez apprendre à faire du surf debout avec rame ou simplement jouir de l’éclat chaleureux d’un coucher de soleil, les berges de Kingston offrent aux jeunes et aux moins jeunes de nombreux endroits avec vue à en couper le souffle.


Vous aurez de nombreuses occasions de faire des sports nautiques sur les berges : prenez les commandes d’un bateau, faites du canot ou du kayak! Si vous avez laissé votre matériel à la maison, veuillez noter que Ahoy Rentals est situé à 10 minutes des berges sur la rue Ontario et vous louera tout ce dont vous avez besoin pour faire des sports nautiques. Ramez le long du rivage ou faites de la voile sur un de leurs nombreux voiliers tout en s’abreuvant des superbes vues historiques de Kingston du côté du Lac.


Kingston Yatch Club – le club nautique par excellence de l’Est de l’Ontario et des Milles Îles.


En raison de ses vues pittoresques, il n’est pas étonnant que les rivages de Kingston soient les hôtes du Kingston Rowing Club, du Yacht Club et du Canadian Olympic-training Regatta. Les nombreux sports nautiques et les événements de la ville sont considérés comme étant le plus beau joyau de la Ville, offrant l’engagement de la communauté et la participation allant du plus marin le plus nanti au nouvel enthousiaste.


Si vous êtes un cycliste assidu ou vous adorez la marche, le sentier des berges est fait sur mesure pour vous – un sentier qui connecte le centre-ville de Kingston au Parc du Lac Ontario nouvellement réaménagé et j’en passe. Prévoyez un pique-nique et vous serez prêt pour une journée d’aventures et d’exploration en ville. Commencez votre journée au Common Market, sirotez un café sur la rue King (dans la communauté des berges) et jouissez d’un latté glacé frais. Vous n’avez pas de vélo? Des locations de vélos sont offertes chez Ahoy Rentals!


Le coucher de soleil sur les berges de Kingston, vu du traversier Wolfe Islander III.


Durant une chaude après-midi d’été, Kingston a le sentiment d’être une vieille ville qui jouit de sa vigueur de jeunesse. Les étudiants, les professionnels, les retraités et les touristes sont tous à l’extérieur pour admirer les vues magnifiques du rivage ou partent en croisière sur l’eau. Sortez de chez vous et les berges de Kingston vous attendent – venez y pêcher, faire de la voile, se baigner ou faire du ski nautique!


Les attractions

– Le Sentier Rideau

– Le Port Portsmouth Olympic

– Le Pénitencier de Kingston & son musée

– Le Centre J. K. Tett

– Le site historique national de la Maison Bellevue

– Murney Tower

– Newlands Pavilion

– Pump House Steam Museum

– Marine Museum of the Great Lakes

– Hôtel de Ville

– La place du marché Springer

– Fort Frontenac

– The Woolen Mill


Vous pouvez vous joindre au sentier de la berge à plusieurs endroits et des espaces de stationnement sont offerts aux endroits suivants :


Points d’accès

– Parc du Lac Ontario

– Le Port Portsmouth Olympic *

– Le Parc commémoratif Macdonald

– Le Parc An Gorta Mor

– Le Parc de la Confédération *

– Les parcs de stationnement du Centre-ville *

– Le quai du traversier de Wolfe Island

– Le Parc Douglas Fluhrer

– Le parc Emma Martin

* Stationnement accessible et accès au sentier offert


Les toilettes sont ouvertes 7 jours par semaine tout au long du sentier, entre la fête de la Reine et la fête du Travail.

0

Musique + Gastronomie
S’il y a une chose à retenir au sujet de Kingston, c’est le foisonnement de sa scène musicale live.

Ici, presque tout le monde peut raconter sa première rencontre avec un artiste émergent peu à peu élevé au rang de vedette dans le pays entier. La ville d’où a émergé The Tragically Hip, entre autres, n’oublie jamais ses groupes locaux.


Et quand Kingston se passionne pour des artistes de son paysage musical, le reste du Canada tend l’oreille. Voici donc la prévision des noms en lice dans les galas de l’année prochaine – ceux qui pourraient bien rafler un prix.



Julia Finnegan

Nombreux sont les auteurs-compositeurs-interprètes, mais Julia Finnegan est unique en son genre. Ses riches compositions folks évoquent ses influences : des icônes comme Joni Mitchell et Bob Dylan. Son microalbum sorti en 2015, Thoughts Collide, a beaucoup passé à la radio de CBC dès sa sortie. Et depuis, les fans de Kingston ont continué de lui être fidèles.


Seule une artiste à ses débuts peut traduire cette force d’évocation. Ses chansons ont quelque chose d’émouvant et d’intime et une maturité que rythment des musiques enjouées. Elle les joue seule à la guitare acoustique, parfois avec un groupe de musiciens.


Son talent impose le silence dans l’auditoire. Quand sortira son deuxième EP? C’est la question qu’on se pose en écoutant Julia Finnegan.


Photo via Julia Finnegan Facebook



Paper Ladies

Les premiers accords de la chanson Promises disent tout. Le son brut des guitares vibre sur un riff de basse qui résonne et… c’est quand même la chose la plus accrocheuse que vous avez entendue depuis des mois.


Paper Ladies écrit de la musique qui groove et la joue devant un mur de son. Les performances planantes du groupe collent à l’énergie des petites scènes de festivals par les jours brumeux d’été, où des fans s’arracheront leurs chansons pour les ajouter à leurs playlists.


À écouter : la pièce Promises

Photo via Paper Ladies Facebook



JIMBO

Avec ses riffs de blues pleins de substance, ses solos de guitare héroïques et ses jams exploratoires, JIMBO est un pont avec le monde du hard rock.


Ce band formé de copains d’université a depuis donné des concerts à Kingston toutes les fins de semaine sur des scènes qui alternent – The Brooklyn, The Mansion, The Toucan, même les arrière-cours de leurs amis. Ils sautent sur chaque occasion de se produire. Leurs spectacles sont imprévisibles : à tout moment les musiciens improvisent des riffs et solos, en plus d’interagir l’un avec l’autre ou avec le public, qui vit là une expérience unique.


Le déluge de décibels et d’énergie est contrebalancé par du badinage avec l’auditoire. Ils demandent conseil pour le choix d’une crème glacée, par exemple, ou racontent de longues anecdotes sur un ton décalé pour expliquer en quoi consiste leur musique. JIMBO est en quelque sorte un anachronisme qui se nourrit de ses idoles rock et d’un public large d’esprit.


Photo via JIMBO Facebook



The Meringues

Difficile de faire un appel sur ton mobile pendant un concert des Meringues. Entre les deux chanteurs solistes du groupe, Ted Evans et Amanda MacLean, les échanges vocaux ont des allures de lutte qui oscille entre apaisement et tension. Leur performance, qui est moment d’énergie brute, exige toute l’attention des spectateurs.


Heureusement, la punk attitude des Meringues sur scène ne va pas sans des chansons ciselées qui se déploient dans un spectacle totalement électrisant. Leur premier album va sortir cet automne : c’est le moment d’aller voir le groupe sur une scène de sa propre ville. Et au moins vous pourrez vous vanter de l’avoir vu en premier quand les autres le découvriront!


Photo via The Meringues Facebook


0