Musique + Gastronomie
S’il y a une chose à retenir au sujet de Kingston, c’est le foisonnement de sa scène musicale live.

Ici, presque tout le monde peut raconter sa première rencontre avec un artiste émergent peu à peu élevé au rang de vedette dans le pays entier. La ville d’où a émergé The Tragically Hip, entre autres, n’oublie jamais ses groupes locaux.


Et quand Kingston se passionne pour des artistes de son paysage musical, le reste du Canada tend l’oreille. Voici donc la prévision des noms en lice dans les galas de l’année prochaine – ceux qui pourraient bien rafler un prix.



Julia Finnegan

Nombreux sont les auteurs-compositeurs-interprètes, mais Julia Finnegan est unique en son genre. Ses riches compositions folks évoquent ses influences : des icônes comme Joni Mitchell et Bob Dylan. Son microalbum sorti en 2015, Thoughts Collide, a beaucoup passé à la radio de CBC dès sa sortie. Et depuis, les fans de Kingston ont continué de lui être fidèles.


Seule une artiste à ses débuts peut traduire cette force d’évocation. Ses chansons ont quelque chose d’émouvant et d’intime et une maturité que rythment des musiques enjouées. Elle les joue seule à la guitare acoustique, parfois avec un groupe de musiciens.


Son talent impose le silence dans l’auditoire. Quand sortira son deuxième EP? C’est la question qu’on se pose en écoutant Julia Finnegan.


Photo via Julia Finnegan Facebook



Paper Ladies

Les premiers accords de la chanson Promises disent tout. Le son brut des guitares vibre sur un riff de basse qui résonne et… c’est quand même la chose la plus accrocheuse que vous avez entendue depuis des mois.


Paper Ladies écrit de la musique qui groove et la joue devant un mur de son. Les performances planantes du groupe collent à l’énergie des petites scènes de festivals par les jours brumeux d’été, où des fans s’arracheront leurs chansons pour les ajouter à leurs playlists.


À écouter : la pièce Promises

Photo via Paper Ladies Facebook



JIMBO

Avec ses riffs de blues pleins de substance, ses solos de guitare héroïques et ses jams exploratoires, JIMBO est un pont avec le monde du hard rock.


Ce band formé de copains d’université a depuis donné des concerts à Kingston toutes les fins de semaine sur des scènes qui alternent – The Brooklyn, The Mansion, The Toucan, même les arrière-cours de leurs amis. Ils sautent sur chaque occasion de se produire. Leurs spectacles sont imprévisibles : à tout moment les musiciens improvisent des riffs et solos, en plus d’interagir l’un avec l’autre ou avec le public, qui vit là une expérience unique.


Le déluge de décibels et d’énergie est contrebalancé par du badinage avec l’auditoire. Ils demandent conseil pour le choix d’une crème glacée, par exemple, ou racontent de longues anecdotes sur un ton décalé pour expliquer en quoi consiste leur musique. JIMBO est en quelque sorte un anachronisme qui se nourrit de ses idoles rock et d’un public large d’esprit.


Photo via JIMBO Facebook



The Meringues

Difficile de faire un appel sur ton mobile pendant un concert des Meringues. Entre les deux chanteurs solistes du groupe, Ted Evans et Amanda MacLean, les échanges vocaux ont des allures de lutte qui oscille entre apaisement et tension. Leur performance, qui est moment d’énergie brute, exige toute l’attention des spectateurs.


Heureusement, la punk attitude des Meringues sur scène ne va pas sans des chansons ciselées qui se déploient dans un spectacle totalement électrisant. Leur premier album va sortir cet automne : c’est le moment d’aller voir le groupe sur une scène de sa propre ville. Et au moins vous pourrez vous vanter de l’avoir vu en premier quand les autres le découvriront!


Photo via The Meringues Facebook


0

Musique + Gastronomie

Les enfants aussi aiment bien manger. La prochaine fois que vous avez envie de fine cuisine, choisissez un des restaurants de Kingston qui accueillent les enfants avec plaisir pour faire l’expérience en famille! Que ce soit de la gélato authentique ou de généreux plateaux d’antipastos, vous trouverez certainement quelque chose de nouveau pour leur faire lécher les babines!


Harper’s Burger Bar

93, rue Princess


Oubliez les chaînes de fast-food! La prochaine fois que les enfants auront envie de se régaler, emmenez-les dans cette formidable cabane à hamburgers. Avec du bœuf frais de la ferme Enright Cattle Co. et des films jeunesse qui passent sur les écrans télé, Harper’s est une expérience à essayer pour tous jeunes gourmands de burgers en visite à Kingston.



Copper Penny

240, rue Princess


Depuis plus de 35 ans, Copper Penny sert sa version spéciale des plats favoris des enfants, dont son mac fromage gastronomique de grande renommée, ses roulés au poulet vaudou et ses hamburgers toujours aussi populaires. À quelques pas du front d’eau, c’est un resto à essayer.



Mio Gelato

178, rue Ontario


Mio Gelato fait du gélato italien authentique à Kingston depuis 2010. Vous auriez de la peine à trouver des enfants qui ne s’entichent pas de ce choix impressionnant de sorbets, gélatos et yogourts glacés, comprenant aussi leurs saveurs préférées : gomme balloune, pâte à biscuits, beurre d’arachide et confiture.



Kingston Brewing Company

34, rue Clarence


C’est peut-être bien le plus vieux bistro-brasserie de l’Ontario, mais contrairement aux autres endroits du genre, celui-ci a les portes grandes ouvertes aux enfants. Le menu qui leur est destiné met en vedette les très populaires pizzas au fromage, le mac fromage et bien sûr le grilled-cheese. N’oubliez pas de compléter le repas de vos petits avec les fameuses frites de la Kingston Brewing Company.



Score Pizza

91, rue Princess


Le chemin le plus court vers le cœur des enfants passe par la pizza. Régalez-les donc avec de la pizza cuite au four de pierre, faite d’ingrédients sains et frais. C’est l’une des meilleures en ville! Essayez une spécialité Score comme la pizza au poulet BBQ, ou osez composer votre propre version : vous ne pouvez pas vous tromper.



Toast and Jam

1530, chemin Bath


Au café Toast and Jam, les jeunes vont apprécier le bon goût de tout ce qu’ils se mettent sous la dent, tandis que vous, vous allez apprécier la qualité supérieure des ingrédients et le fait que tout est cuisiné maison. Sur le menu pour enfants, on trouve ce qu’il y a de plus sain (et superdélicieux) à Kingston. Ce café est une nouvelle attraction locale.



Olivea

39, rue Brock


Le restaurant Olivea, une entreprise familiale, est le pôle d’attraction d’une cuisine italienne authentique préparée avec amour. Oubliez l’assiette de bâtonnets de poulet avec des frites : ici les enfants peuvent manger des pâtes et gnocchis faits maison, des sauces délicieuses comme la bolognaise et de généreux plateaux d’antipastos qui les encourageront à devenir de fins gourmets.



Megalos

226, rue Princess


Certains enfants n’apprécient pas la cuisine gastronomique, mais pour ceux qui le peuvent, il y a Megalos. Sous la direction du chef talentueux Chris Barkley, ce restaurant n’est pas du style fusion typique. Des entrées variées, des plats principaux qui mettent l’eau à la bouche et des desserts décadents font le tour de votre expérience ici. De quoi ouvrir leurs perspectives sur un monde de nouvelles saveurs!


0

Musique + Gastronomie, Vie de Kingston

Rien n’est aussi « kingstonien » que les terrasses estivales qui apparaissent sur les précieux trottoirs du centre-ville, insufflant couleur et vitalité au paysage urbain après un hiver long et froid. Ces terrasses « secrètes » sont de belles surprises à découvrir. Petits paradis gastronomiques isolés, elles existent vraiment (promis!), et nous avons quelques suggestions pour vous.

Le Chien Noir


Certains affirment qu’on goûte d’abord avec les yeux. Au brunch jazz du dimanche au Chien noir, vos oreilles seront aussi de la partie. Attirés par les notes de jazz et les arômes appétissants provenant de la cuisine, les clients suivent le passage depuis la rue Brock, vers le coin le plus tranquille du restaurant. Soi-disant hanté, le chemin de pierres rondes près de la terrasse arrière vaut le détour, surtout durant la Promenade hantée du centre-ville.

Café bistro français insufflé du patrimoine de Kingston — voilà la meilleure description de la terrasse en briques. On y trouve des petites tables regroupées à l’ombre, de grands murs en calcaire et des jardinières débordantes de fleurs rouges et de vignes de patates douces.

Le choix le plus populaire du brunch : œuf bénédictin classique servi avec jambon du pays local de Seed to Sausage, saumon fumé ou épinards et champignons. Le menu du brunch jazz du dimanche déborde de choix créatifs. Pour les lève-tard, le repas du midi pourrait se composer d’un traditionnel steak frites avec une entrée d’huîtres fraîches servies avec du raifort râpé ou encore d’un plateau de charcuteries et de fromages artisanaux locaux qui précéderait très bien un petit pain fourré de salade de homard à la truffe noire accompagné d’une salade de fenouil et de pommes sur un pain grillé.

La terrasse est ouverte tous les jours et des musiciens jazz sont sur place les dimanches.

Amadeus


Si vous ignoriez son existence, vous ne pourriez jamais deviner qu’une des terrasses les plus secrètes de la ville se cache derrière le restaurant Amadeus.

Comportant plusieurs étages, cette terrasse en bois est l’un des endroits les plus paisibles du centre-ville pour manger à l’extérieur. Des murales représentant des hommes en cuissettes et des femmes en jupe paysanne hissant des chopes débordantes de bière mousseuse autrichienne sont peintes sur le mur arrière du restaurant. Des vignes se drapent sur la clôture, des parasols procurent de l’ombre; difficile de croire que la rue Princess, si animée, n’est qu’à quelques pas!

Le menu est composé de plats traditionnels maison consistants, avec un bon choix de viandes et du spätzle, exactement ce que vous attendez de la cuisine régionale. Le chef utilise des ingrédients locaux : du porc de l’Ontario, et des produits de Wallace Beef à Joyceville et de Lyons Poultry Farms près de Spencerville.

Une entrée froide de saumon fumé recouvert de câpres salés et d’oignons rouges doux, servie avec une salade de pomme de terre maison en accompagnement, serait un choix léger pour la terrasse. Accompagnez-le d’une bière en fût très froide ou d’une chope de cidre de pêches Waupoos, concocté à partir des pommes de fin de saison et sucré avec du jus de pêche pur.

Musiikki


Si vous voulez siroter une boisson paisiblement ou découvrir un cocktail créatif en écoutant des musiciens sur place, dirigez-vous vers une terrasse construite autour du plus grand magnolia au centre-ville.

Café le jour et bar avec musiciens le soir, Musiikki a une terrasse paisible inattendue. On y trouve une scène surélevée sous les branches et de petites tables pour accueillir plusieurs douzaines de personnes. Le jardin en muret de pierre et les murs en briques rouges et en calcaires historiques contribuent au sentiment d’isolement.

Le menu du Musiikki est limité à des produits provenant d’un boulanger local, mais vous pouvez y apporter des collations ou des plats à emporter d’autres restaurants. Le petit bar est reconnu pour avoir la meilleure sélection de whiskies en ville et pour ses cocktails créatifs. Deux de ses recettes originales se démarquent comme étant les cocktails d’été parfaits pour la terrasse : le Southern Bell est un mélange de thé Earl Grey et de bourbon Wild Turkey, avec des notes de lavande, de vanille et de citron, et le El Toro est un mélange épicé et bien équilibré de tequila El Jimador du Mexique, de sirop de miel et de chipotle, d’arôme sûr, de gingembre frais et de piments, le tout mélangé avec du soda au gingembre.

Chez Piggy

 

When Les propriétaires de Chez Piggy ont entrepris en 1979 des travaux de rénovation massifs, transformant l’écurie calcinée et brûlée datant d’environ 1808 en un restaurant avec terrasse dans une cour verdoyante.

 

Ce n’est peut-être pas le « secret » le mieux gardé de Kingston, mais la terrasse du Piggy est suffisamment éloignée de la route principale pour compter parmi les endroits tranquilles où prendre un verre en après-midi, un repas en soirée ou un délicieux brunch le dimanche.

 

Les murs en pierre de l’ancienne écurie ainsi qu’une clôture haute, bordée de parterres de fleurs et de la verdure d’un cornouiller en fleurs entourent la terrasse. Les brises fraîches y circulent, ainsi que le son de la tour de l’horloge de l’hôtel de ville. La cour ensoleillée demeure confortable grâce à ses parasols aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Le brunch à la carte du dimanche attire toujours beaucoup de monde. C’est LE brunch original du dimanche à Kingston et un endroit populaire pour démarrer sa journée avec un verre de Sunburst (vin pétillant et jus d’orange) ou un Bravo Ceasars épicé.

Tout est fait maison Chez Piggy, y compris le bacon utilisé dans le populaire déjeuner Lo-Cal High-Cal. C’est un déjeuner complet composé d’œufs Reinink, de bacon ainsi que de bacon de dos enrobé de semoule de maïs, de saucisses, de frites maison et de rôties Red Fife de pain Pan Chancho.

Ne vous arrêtez pas là, fouillez le centre-ville et vous trouverez d’autres terrasses isolées:

– Wooden Heads

– Pan Chancho

– Kingston Brewing Company

– The Toucan

– Lone Star


Cet article a été publié initialement dans Kingston Life, un magazine local publié tous les deux mois qui explore tout ce qui concerne Kingston. Pour lire d’autres d’articles intéressants, visitez : www.kingstonlife.ca.

0